Passer au contenu principal

5 minutes pour comprendre les après-shampoings solides

5 minutes pour comprendre les après-shampoings solides

Jusque récemment, le grand public n’avait que très peu de choix en terme d’après-shampoing, c’était liquide ou… rien.

Mais l’avènement des produits solides apporte une alternative extrêmement intéressante et vient bousculer les usages. Et ces nouveaux produits débarquent avec de sérieux arguments : excellente efficacité, packaging 100% recyclable ou encore durée de vie bien supérieure aux cousins liquides.

Mais « Comment ça marche ? », « Comment l’utiliser ? », « Comment bien le choisir ? », « Comment le conserver ? »… Si vous vous posez toutes ces questions, vous êtes au bon endroit !

 

De quoi est-il composé ? Pour quels effets ?

Là où le pouvoir lavant du shampoing agit principalement sur les racines, l’après-shampoing agira, lui, sur les longueurs. Son mode d’action est strictement similaire à celui d’un après-shampoing liquide : gainer le cheveu et resserrer les écailles. Résultat : des cheveux qui reflètent mieux la lumière, démêlés et nourris !

Démêler

Il est important de vérifier que votre après-shampoing contient des actifs démêlant, les huiles ou beurres ne suffiront pas.

Dans les après-shampoings solides naturels on retrouve en général des actifs démêlants d’origine végétale comme par exemple l’Arachidyl/Behenyl Alcohol  ou encore l’ Arachidyl/Behenyl Betainate Esylate . Ces derniers sont des agents démêlants naturels et 100% biodégradables issus de la betterave et du colza (nous verrons plus bas que d'autres agents démêlants sont beaucoup moins sympathiques...).

Ils viennent agir sur la fibre capillaire comme un film le temps de la pose du soin et faciliteront ainsi le démêlage.

Ces agents démêlants sont donc très importants si vous avez les cheveux bouclés, frisés, longs ou qui s’emmêlent vite. Un démêlage réussi c’est moins de casse et de chute de cheveux !

Nourrir et faire briller

L’après-shampoing solide vient aussi nourrir et faire briller le cheveu.

Comment ? Principalement grâce aux huiles et beurres végétaux (chanvre, karité…) et aux vitamines antioxydantes (comme le tocophérol, une des sous parties de la vitamine E). Ces ingrédients représentent le combo idéal pour agir en profondeur sur vos cheveux, les laisser doux et les faire briller.

Parfumer

Le parfum est un composant important pour la sensorialité d’un produit. Vous en trouverez dans une très très grande majorité d’après-shampoing.

Il est aujourd’hui très facile de trouver des parfums 100% naturels, il est donc préférable de s’orienter vers ce type d’ingrédients !

Si toutefois vous êtes sujet à des allergies, vous trouverez quelques produits sans parfum ni huile essentielle.


Comment le choisir ?

L'arrivée des après-shampoings solides étant plus récente, la "forêt" de produits est un peu moins dense. Mais cela ne doit pas vous empêcher de faire un choix éclairé, les ingrédients nocifs ou polluants n'ont pas disparu et le packaging doit être un point d'attention.

Ingrédients à bannir

Comme pour tout cosmétique, il est capital de se plonger dans la liste des ingrédients avant de choisir son produit. Pour les après-shampoings solides, deux familles d’agents démêlants sont à bannir à tout prix :

  • Les silicones, sorte de « cache-misère » de cheveux souvent décapés par des tensioactifs agressifs : ingrédients se terminant en –icone, -iconol, -siloxane (dimethicone, phenyl trimethicone, cyclomethicone…)
  • Les ammoniums quaternaires, ou « quats » pour les experts. Ils agissent comme des silicones et sont très occlusifs pour les cheveux. Vous trouverez ici une liste exhaustive des jolis petits noms derrière lesquels se cachent les quats.

Ces ingrédients sont donc mauvais pour vos cheveux mais aussi très polluants. Ils sont difficilement dégradables dans les eaux et donc sources de microparticules de plastiques qui terminent dans les mers et les océans.

La qualité des huiles

Nous vous l'indiquions plus haut, les huiles sont indispensables à un après-shampoing solide de qualité.

A nos yeux, deux choses sont importantes quand il est question d'huiles :

  1. La provenance : il faut privilégier des produits locaux dont l'impact carbone est moindre.
  2. La qualité : une huile vierge ou en première pression à froid est bien plus efficace qu'une huile estérifiée (coco caprylate caprate , Ethylhexyl hydroxystearate, ethylhexyl palmitate...) ou hydrogénée.

Les certifications

Même si, à notre avis, elles pourraient être encore plus restrictives, les certifications Bio restent une excellente référence pour choisir vos produits. Ainsi, une certification COSMOS ORGANIC par exemple vous garantit un produit bien plus propre qu’un cosmétique dit « conventionnel ».

Le Packaging

Un après-shampoing solide se sentira très très bien dans une petite boite en carton. Si ce carton peut être issu de forêts gérées durablement (petit logo FSC sur la boite), c’est encore mieux.

 

Comment l’utiliser ? Comment le conserver ?

Pas de panique, cela change du liquide certes mais ce n’est pas si compliqué !

Après avoir fait votre shampoing habituel, essorez vos longueurs pour enlever l’excédent d’eau (étape très importante). Humidifiez votre après-shampoing solide à l’eau et appliquez-le directement sur vos longueurs (ou frottez-le sur vos mains et appliquez ensuite la matière sur vos cheveux).

Attention toutefois à ne pas l’appliquer sur les racines, surtout si vous avez les cheveux à tendance grasse, car son fort taux en lipide peut avoir un effet regraissant sur vos cheveux.

Une fois appliqué, il viendra agir en profondeur car généralement après s’être lavé les cheveux, l’eau chaude a permis d’ouvrir les écailles et ainsi les actifs adoucissants et nourrissants présents dans l’après-shampoing agiront directement sur la fibre capillaire.

Une fois appliqué, il faut compter 3 à 5 minutes pour qu’il ait le temps d’agir (vous pouvez le laisser plus longtemps, ce n’en sera que plus bénéfique). Enfin il ne reste plus qu’à bien rincer vos cheveux.

La petite astuce pour avoir des cheveux bien brillants, c’est de rincer vos longueurs à l’eau froide cela permettra de refermer les écailles et de les garder protégées.

Côté conservation, laissez-le sécher à l’air libre, le laisser trop proche de l’eau le ferait fondre prématurément. Idéalement, utilisez un porte savon ou un support aimanté, c’est pratique, design et garantit la conservation !

 

Conclusion

C’est quasiment un sans-faute pour l’après-shampoing solide.

Une efficacité comparable à son cousin liquide, une longévité accrue (l’équivalent d’environ 2 flacons), un packaging 100% recyclable, un bilan carbone au transport moindre grâce à son poids plume, une meilleure praticité car plus léger et plus petit… La liste des arguments en faveur de l’après-shampoing solide est longue, très longue.

A ce jour, nous n’y trouvons pas de défaut. Peut-être seulement le fait que son usage est bien différent de celui d'un après-shampoing liquide, et qu’il faut donc que le consommateur apprenne à utiliser ce produit.
 
La balle est dans votre camp !

Commentaires

Soyez le premier à commenter.
Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.
  • Copyright © 2022 Loubaio. Tous droits réservés.

Votre panier

Votre panier est actuellement vide.
Cliquez ici pour continuer vos achats.
Merci de nous avoir contactés ! Nous vous répondrons sous peu. Merci de vous être abonné Merci ! Nous vous informerons dès qu'il sera disponible ! Le nombre maximum d'articles a déjà été ajouté Il ne reste qu'un seul article à ajouter au panier. Il n'y a que [num_items] articles restants à ajouter au panier